Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de khon-kaen et de l'Issan

Le blog de khon-kaen et de l'Issan

Notre vie en Thaïlande et la découverte du pays, la nature, la culture, les spécialités culinaires et les meilleurs instants de partage avec les amis et la famille Thaï.

Publié le par Jean-Michel et Yuphin
Publié dans : #Les fleurs - le jardin et la nature

    Bonjour,

 

Il y a quelques années, j'ai fait l'acquisition d'un petit palmier que je trouvais particulièrement beau et sa couleur gris-vert m'avait séduit.

 

 2013_03_11_fleurs_01_modifie-1-copie-copie-1.jpg

Cependant, j'ignorais totalement le développement de cet espèce de palmier.....

2013 03 11 fleurs 03 modifié-1 

 

Il vient en réalité gigantesque.... et sa place devant notre maison de Khon Kaen n'est vraiment pas adaptée.

 

   

Cette espèce est largement cultivée sous la plupart des climats tropicaux, subtropicaux et tempérés chaud. .

 

Les adultes se plaisent en plein soleil. Intéressant pour les zones sèches, ils ne demandent un arrosage régulier que durant les premières années suivant la plantation. Mais dans ces conditions la croissance sera très lente. En climat humide la croissance sera plus rapide mais la couleur des feuilles sera moins intense.

Ce Palmier est vraiment spectaculaire, tolérant la sécheresse et peu sujet à des maladies. Il demande de grands espaces pour adapter son volume impressionnant. Il mérite une position de choix.

 

 

Bismarckia_01_modifie-1.jpg

 

Quelques caractéristique de ce palmier :

Bismarckia

Cette espèce de palmiers est remarquable à bien des égards ; sa couleur bleue, sa forme impeccable, sa taille remarquable. De grandes qualités ornementales appréciées dans le monde entier.

Famille : (Arecaceae) Synonyme : Medemia nobilis
Origine : Madagascar


Le genre BISMARCKIA :


Majestueux palmier dioique à tronc droit, droit, sans épines, marqué de stries horizontales discontinues, parfois enflé à la base, pouvant dépasser 50 m. Large couronne de feuilles en évantail, dépassant souvent 2 m de diamètre, à limbe vert-gris; pétiole cireux, balnchâtre. Influorescences axilliaires plus courtes que les feuilles, les mâles et femelles semblables, à allure de grands chatons plus ou moins dressés, ceux à fleurs mâles plus nombreux que les femelles. Fruits de 3 cm environ, brun à brun-rouge, à endocarpe épais ;  graine fortement rainurée.

Bismarckia_03.jpg

 

 

Des sujets bien établis ont montré une résistance à des gels très légers (-1° C). Ils supportent des gels plus prononcé (-6° C) mais le feuillage complètement brûlé demandera un certain temps pour se rétablir sur une période chaude prolongée.

 

 A bientôt pour d'autre découvertes de végétaux....,

 

Commenter cet article

Alain de Sisaket 17/03/2013 13:17


Le premier signe d'une attaque est l'apparition de copeaux dans le coeur du palmier ou à la base des palmes nouvelles...celà veut dire que le forage a commencé pour rejoindre le méristème pour y
pondre...les copeaux sont soudés par la sève et forme une touffe très difficile à décoller...

Jean-Michel et Yuphin 17/03/2013 23:17


Merci Alain pour ces précisions, cela me permettra de surveiller et de pouvoir pallier à une éventuelle attaque de ces mineurs.... Cordialement. Jean-Michel


Alain de Sisaket 17/03/2013 06:24


Le seul moyen de combattre efficacement les "Douang" est hélas une lutte chimique...des granulés de "Furadan" à déposer dans le coeur du palmier 1 fois par mois...re-hélas, fatal pour les oiseaux
qui viennent à en ingérer...mais comment faire autrement ...


Les cocotiers sont très souvent attaqués, mais peuvent survivre grâce à leur rapidité de croissance...le Bismarckia de croissance plus lente ne survit pas à une grosse attaque non traitée...du
côté du Nong Nooch Tropical Garden il y a eu une hécatombe l'année dernière...


 

Jean-Michel et Yuphin 17/03/2013 06:55


Merci Alain pour ces précisions, dorénavant, je vais surveiller mon Bismarckia en espérant qu'il ne subisse pas d'attaque de ces insectes. Nous étions allés, il aura bientôt 2 ans, visiter ce
merveilleux Nong Nooch Tropical Garden vraiment superbe et avec le nombre de ces palmiers sur la route d'accès j'imagine les dégâts, c'est fort dommage. Amitiés. Jean-Michel


Alain de Sisaket 17/03/2013 04:10


Les palmiers..., ma grande très grande passion...( en France, à Toulon j'avais une collection de + de 160 espèces, collection classèe au conservatoire des végétaux spécialisés à
Paris)...mais bien sur, depuis notre installation en Thaïlande cette passion est moins compliquée compte-tenue des conditions climatiques...en 4 ans, déjà + de 700 palmiers au jardin dont
une soixantaine de Bismarchia nobilis.


Il existe en fait 2 variétés de ce genre botanique: la forme bleue (la plus spectaculaire) et la forme verte.


Hélas ce palmier comme d'autres espèces est la proie favorite des Oryctes (Douang en Thaïlandais) et si l'on y prend garde et que nombre d'entre eux viennent infester le palmier, c'est
la mort assurée pour lui, les larves dévorant le méristème.


PS/Des photos du jardin sont visibles sur ma page facebook (Alain deSisaket) ou sur mon blog référencé ici...

Jean-Michel et Yuphin 17/03/2013 04:19



Bonjour Alain,


Merci pour ton commentaire, je vais consulter tout d'abord ton blog et ensuite voir ce que c'est que ces sales bêtes que tu nommes "Douang" car cela m'ennuyerai que notre Bismarchia soit la cible
de ces horribles prédateurs....


Très bon dimanche.


amicalement Jean-Michel et Yuphin



Articles récents

Hébergé par Overblog