Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de khon-kaen et de l'Issan

Le blog de khon-kaen et de l'Issan

Notre vie en Thaïlande et la découverte du pays, la nature, la culture, les spécialités culinaires et les meilleurs instants de partage avec les amis et la famille Thaï.

Publié le par Jean-Michel et Yuphin
Publié dans : #Fruits et légumes
Un fruit spécial, très décoratif et spécialement bon pour la santé car contenant beaucoup d'antioxydants le fruit du dragon ou pitaya rose à chair blanche
 
Pitaya_01_modifie-1.jpg
  
 
 
Hylocereus undatus    

kèow mang kon  แก้วมังกร

Pitaya_04.jpg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
C'est le fruit d'un cactus épiphyte originaire d'une zone assez large d'Amérique Latine. La plante se compose d'un ensemble de tiges rampantes, d'environ 6 à 12 m de longueur. Sa floraison nocturne blanche à l'agréable parfum rappelle celui de la vanille.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le pitaya mesure une dizaine de centimètres et pèse environ 350 grammes. Sa chair est comestible et ressemble par sa texture et la présence de petits pépins noirs à celle du kiwi, avec un goût cependant beaucoup plus doux.                 
  Pitaya_02.jpg
       
 
   
 
 
 
Il existe trois sortes de fruits provenant d’autant d’espèces distinctes, tous comestibles, à basse teneur en calories et portant une peau épaisse à petites feuilles.
 
 Pitaya_03-copie-1.jpg
 
Hylocereus undatus à pulpe blanche et peau rose
Hylocereus polyrhisus à pulpe rouge et peau rose
Selenicereus megalanthus à pulpe blanche et peau jaune
 
La médecine traditionnelle des Indiens d’Amérique centrale attribue au pitaya d’étonnantes vertus digestives.
 
En effet, la graisse naturelle que contiennent les graines lui donne un effet laxatif. 100 grammes de fruit ne contiennent qu’une cinquantaine de calories et le pitaya est riche en vitamines, minéraux, fibres, antioxydants et bêtacyanine (principalement la variété à chair rouge). Le pitahaya rouge a une faible teneur en vitamine (de 116 à 171 mg par gramme de pulpe fraîche). Elle aide aussi à réduire le taux d’acide urique dans le sang et favorise ainsi la prévention de la goutte.
 
On le mange cru. Les graines ont la taille des graines de sésame et sont disséminées dans la pulpe. Elles sont donc absorbées avec le fruit. On peut en faire du jus ou du vin ; la grosse fleur du pitaya est aussi comestible et on peut en faire du thé.
 
 
Le pitaya a l’avantage de nécessiter de 5 à 10 fois moins d’eau que n’importe quelle autre culture fruitière, ce qui en fait un produit intéressant pour exploiter les zones arides.
 
J'ai trouvé cette vidéo sur le net pour vous permettre de déguster ce fruit autrement.
 Fleur Pitaya 04

http://www.youtube.com/embed/an1liJ2oP34

 

Bonne dégustation et à bientôt pour d'autres découvertes culinaires.
 

Commenter cet article

Pascal Engelmajer 26/06/2012 08:03


Bonjour,
très belle photo. Je me suis prmis d'en utiliser une en précsiant la source et avec un lien sur la page.
Cordialement
Pascal de Kanchanaburi

Jean-Michel et Yuphin 27/06/2012 03:59



Bonjour Pascal,


Pas de problème et très bonne journée.


Faudra en profiter avant les pluies annoncéees dès la fin de la semaine...


Cordialement.


Jean-Michel



Articles récents

Hébergé par Overblog